Le parc de Phou Hin Phou

Crédit Photo : Thomas Calame

La grotte de Konglor – Natane et la Vallée de Natane se trouvent dans le parc Phou Hin Phou qui est une zone nationale de conservation de la biodiversité. Ce parc présente un condensé de la nature exceptionnelle du Laos, avec une faune et une flore rares. Le parc est situé dans une région karstique et composé de formations géologiques fascinantes.

IMG_2611

 

Plusieurs espèces végétales intéressantes poussent ici, par exemple le Bulbophyllum qui est le genre d’orchidée le plus répandu, avec 2 200 à 2 500 espèces connues. On trouve aussi le Dipterocarpus Costatus, un arbre majestueux. C’est un feuillu résineux qui se reconnaît par son écorce fissuré et friable. Son tronc très droit peut aller jusqu’à 40m. Ses feuilles sont recouvertes au dos de petits poils en forme d’étoile.

 

Le parc abrite également un certain nombre d’espèces animales rares et inconnues des scientifiques jusqu’aux années 90. On y trouve par exemple le Gibbon à joues pâles (Nomascus Siki), un grand singe pouvant mesurer jusqu’à 70 cm, pouvant sauter jusqu’à 9m et pouvant se déplacer jusqu’à 55 km/h. Du fait de la diminution de son habitat et du braconnage, cette espèce est aujourd’hui menacée. Leur nombre a diminué de 50% au cours des 45 dernières années.

Jibea_gibbon_joues_pales_apenheul_2016
Buceros_bicornis_(female)_-in_tree-8

 

Un certain nombre de Calao bicorne (Buceros bicornis) vivent aussi ici. Ce sont des oiseaux reconnaissables par leur grande taille, leur plumage coloré, leur bec caractéristique de 25 à 30 cm mais surtout grâce à leur «casque» situé entre le bec et le crâne. Ce dernier sert de caisse de résonnance pour ses cris. Cet oiseau est présent en très petit nombre et est difficile à observer.

 

Le Gibbon et le Caleo sont difficiles à repérer. En revanche, vous aurez surement la chance d’apercevoir le Langur à crête blanche. Il est plus facile à observer. Ce singe se caractérise par un corps au pelage noir contrastant avec le pelage de la tête de couleur blanche, surmonté d’une crète noire. Le langur du Laos évolue dans les falaises calcaires à la végétation clairsemée. Ces singes ont une activité diurne et crépusculaire. Ils sont plutôt terrestres et vivent en petits groupes de 5 à 10.

WhatsApp Image 2019-05-06 at 10.13.50
Dassie_Rat

 

Le rat à queue touffue est une espèce endémique vivant ici et découverte récemment en 2004. Le rat à queue touffue est présent uniquement dans les massifs karstiques de la province de Khammouane et dans leur continuité au Vietnam. Il est aujourd’hui classé dans la première catégorie dans la loi laotienne sur les animaux sauvages et aquatiques (2007), qui en interdit la chasse, à cause de la restriction de son habitat naturel et son braconnage.

 

Enfin, on peut trouver ici, une des araignées les plus grandes du monde : l’heteropoda maxima. Cette espèce a été découverte très récemment, en 2001, dans la province de Khammouane. Cette araignée géante possède un corps long de 4,6 cm et une envergure pouvant aller jusqu’à 30 cm.

Heteropoda_maxima